La naissance de la révolution industrielle a changé le monde au 19e siècle, avec la découverte de l’électricité, des chaines de montage et de l’ordinateur. Depuis quelque temps, le monde se prépare à une nouvelle révolution pouvant impacter le paysage du domaine industriel : c’est l’Industrie 4.0. Aimeriez-vous en savoir davantage sur le sujet, voici les 5 éléments clés à absolument connaitre sur l’industrie du futur. Une industrie basée sur l’automatisation et l’échange de données L’Industrie 4.0 est une tendance grandissante ancrée dans l’automatisation et l’échange d’informations dans le processus de fabrication. On parle ici de l’intégration de systèmes virtuels, d’internet des objets ou encore de la création d’usines intelligentes. C’est la présence de systèmes cyber-physiques qui constitue l’élément fondamental de cette industrie du futur. Les systèmes de contrôles modernes ainsi que les logiciels connectés sont exploités de manière optimale. La nouvelle révolution qui se prépare est caractérisée par son excellente capacité d’adaptation, sa flexibilité et son extrême efficacité, couvrant les besoins de la clientèle sur le marché. L’Industrie 4.0 : La quatrième révolution industrielle ? Ce nouveau système technologique moderne dans le secteur industriel a vu le jour en 2011, il est d’ailleurs surnommé par beaucoup comme étant la quatrième révolution industrielle. Pour en savoir davantage sur l’Industrie 4.0 et les actus sur l’évolution du secteur, consultez le site cmim.fr. Un bref retour sur les anciennes révolutions industrielles : La première révolution industrielle, transformation du travail manuel en travail mécanique, en utilisant la vapeur d’eau et l’eau ; La deuxième révolution industrielle, l’électricité et les chaines de montage ; La troisième révolution industrielle, début de l’électronique et des logiciels donnant naissance à une automatisation de haut niveau. Après cette 3ème révolution vient ensuite l’instauration de l’univers numérique, qui est en train de devenir la quatrième révolution actuelle. Les avancées technologiques majeures Pour que l’Industrie 4.0 ait vraiment lieu, certains types de technologies sont à adopter. Le Big Data et analytique C’est un processus permettant d’acquérir des informations à partir de différentes sources : corrélations inconnues, préférences clients et tendances du marché. L’internet industriel des objets Le système consiste à se servir d’internet et sa technologie pour assurer la connexion de chaque composante en usine ou pour une installation intelligente. Les robots autonomes Grace à l’évolution de la technologie actuelle, les robots autonomes présents sur le marché deviennent de plus en plus performants, avec plus de rapidité. Dans quelque temps, il est certain que les robots intelligents seront capables d’interagir avec des humains en toute facilité. Les avantages pour l’entreprise Si encore un grand nombre d’entreprises sont réticentes à l’idée d’adopter l’industrie du futur, ce nouveau système innovant offre des avantages en tout point : De nouvelles opportunités identifiées, pour exploiter de nouveaux marchés ; Une meilleure efficacité, à travers de multiples solutions d’optimisation, parfaitement adaptées pour gérer son stock par exemple ; Une solution économique, réduisant fortement les risques d’erreurs ; Une expérience client améliorée, avec des données d’analyse, de personnalisation et de rapidité ; Des revenus plus élevés, grâce à l’efficacité et l’absence de gaspillage de produits. Les défis à relever ! Bien que l’industrie 4.0 soit plus qu’intéressante à tous les niveaux. Adopter le concept est loin d’être aussi simple que l’on pourrait le croire. La mise en œuvre d’un tel projet devient un challenge à relever pour chaque entreprise concernée. Le premier défi est le manque de compétences, pouvant être un obstacle à la transformation numérique. Les difficultés concernant les formations du personnel sont flagrantes. Le changement culturel est le second défi s’il n’est pas bien exécuté. Des employés réticents au changement peuvent devenir un frein au développement. L’intégration informatique peut aussi bien poser quelques soucis en matières de conformité des données, de gestion des risques, mais aussi de la compréhension de la nouvelle technologie.

L’industrie 4.0 expliquée en 5 points clés

La naissance de la révolution industrielle a changé le monde au 19e siècle, avec la découverte de l’électricité, des chaines de montage et de l’ordinateur. Depuis quelque temps, le monde se prépare à une nouvelle révolution pouvant impacter le paysage du domaine industriel : c’est l’Industrie 4.0. Aimeriez-vous en savoir davantage sur le sujet, voici les 5 éléments clés à absolument connaitre sur l’industrie du futur.

Une industrie basée sur l’automatisation et l’échange de données

L’Industrie 4.0 est une tendance grandissante ancrée dans l’automatisation et l’échange d’informations dans le processus de fabrication. On parle ici de l’intégration de systèmes virtuels, d’internet des objets ou encore de la création d’usines intelligentes.

C’est la présence de systèmes cyber-physiques qui constitue l’élément fondamental de cette industrie du futur. Les systèmes de contrôles modernes ainsi que les logiciels connectés sont exploités de manière optimale.

La nouvelle révolution qui se prépare est caractérisée par son excellente capacité d’adaptation, sa flexibilité et son extrême efficacité, couvrant les besoins de la clientèle sur le marché.

L’Industrie 4.0 : La quatrième révolution industrielle ?

Ce nouveau système technologique moderne dans le secteur industriel a vu le jour en 2011, il est d’ailleurs surnommé par beaucoup comme étant la quatrième révolution industrielle. Pour en savoir davantage sur l’Industrie 4.0 et les actus sur l’évolution du secteur, consultez le site cmim.fr.

Un bref retour sur les anciennes révolutions industrielles :

  • La première révolution industrielle, transformation du travail manuel en travail mécanique, en utilisant la vapeur d’eau et l’eau ;
  • La deuxième révolution industrielle, l’électricité et les chaines de montage ;
  • La troisième révolution industrielle, début de l’électronique et des logiciels donnant naissance à une automatisation de haut niveau.

Après cette 3ème révolution vient ensuite l’instauration de l’univers numérique, qui est en train de devenir la quatrième révolution actuelle.

Les avancées technologiques majeures

Pour que l’Industrie 4.0 ait vraiment lieu, certains types de technologies sont à adopter.

Le Big Data et analytique

C’est un processus permettant d’acquérir des informations à partir de différentes sources : corrélations inconnues, préférences clients et tendances du marché.

L’internet industriel des objets

Le système consiste à se servir d’internet et sa technologie pour assurer la connexion de chaque composante en usine ou pour une installation intelligente.

Les robots autonomes

Grace à l’évolution de la technologie actuelle, les robots autonomes présents sur le marché deviennent de plus en plus performants, avec plus de rapidité. Dans quelque temps, il est certain que les robots intelligents seront capables d’interagir avec des humains en toute facilité.

Les avantages pour l’entreprise

Si encore un grand nombre d’entreprises sont réticentes à l’idée d’adopter l’industrie du futur, ce nouveau système innovant offre des avantages en tout point :

  • De nouvelles opportunités identifiées, pour exploiter de nouveaux marchés ;
  • Une meilleure efficacité, à travers de multiples solutions d’optimisation, parfaitement adaptées pour gérer son stock par exemple ;
  • Une solution économique, réduisant fortement les risques d’erreurs ;
  • Une expérience client améliorée, avec des données d’analyse, de personnalisation et de rapidité ;
  • Des revenus plus élevés, grâce à l’efficacité et l’absence de gaspillage de produits.

Les défis à relever !

Bien que l’industrie 4.0 soit plus qu’intéressante à tous les niveaux. Adopter le concept est loin d’être aussi simple que l’on pourrait le croire. La mise en œuvre d’un tel projet devient un challenge à relever pour chaque entreprise concernée.

Le premier défi est le manque de compétences, pouvant être un obstacle à la transformation numérique. Les difficultés concernant les formations du personnel sont flagrantes.

Le changement culturel est le second défi s’il n’est pas bien exécuté. Des employés réticents au changement peuvent devenir un frein au développement.

L’intégration informatique peut aussi bien poser quelques soucis en matières de conformité des données, de gestion des risques, mais aussi de la compréhension de la nouvelle technologie.